Algerie libre Index du Forum

Algerie libre
Algerie Maroc Tunisie , Liberté et democratie

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 algeriens tunisiens marocains levez vous! 
La dictature est la forme la plus complète de la jalousie.
Affaire Zendjabil : Ou le vrai visage du régime algérien…

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Algerie libre Index du Forum -> Algerie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Jan 2011
Messages: 329

MessagePosté le: Jeu 3 Mar - 22:04 (2011)    Sujet du message: Affaire Zendjabil : Ou le vrai visage du régime algérien… Répondre en citant

Ahmed Zendjabil, surnommé « l’Escobar algérien » par S.Tlemcani, la journaliste »d’investigation » d’El Watan, et dont elle avait dit qu’il avait été arrêté par les services de sécurité, en aoüt 2006, s’était en fait rendu, de son propre chef, au juge d’instruction du tribunal militaire de Blida. Il avait invoqué les dispositions « amnistiantes » sur les terroristes repentis et demandé  à en bénéficier.
 
En fait, Zendjabil Ahmed, connu pour être le supposé baron du trafic de stupéfiants, en Algérie, et à destination de l’Europe, était activement recherché, après une évasion rocambolesque, depuis le tribunal ou devait se tenir son procès.
S’il s’était rendu, ce n’était pas parce qu’il n’avait plus le choix, mais parce qu’il savait qu’un contrat avait été lancé contre lui, pour le réduire au silence, par son véritable patron, le Général Major Kamel Abderahmane, un des pilliers du DRS, et de la « lutte anti-terroriste ».
 
Avant de se rendre, Zendjabil avait pris soin d’enregistrer une vidéo dans laquelle il aurait fait une confession intégrale. Et il s’est arrangé pour que ca se sache. Au cas où il lui serait arrivé un « accident », ou un « suicide ».
 
Ainsi, accompagné de plusieurs avocats, Zendjabil se rendit à la justice militaire. Au juge qui lui rétorqua qu’il n’était pas un terroriste, mais un trafiquant de drogue, il répondît que non seulement il était un grand terroriste, mais qu’en plus, il travaillait directement sous les ordres d’un Général major de l’Armée algérienne. Le fameux Kamel Abderahmane.
Et il lui fit des révélations renversantes.
Il lui apprit donc, entre autres nombreuses déclarations, qu’il était chargé du réseau d’importation de kif du Maroc, et de cocaïne depuis les côtes mauritaniennes, livrée par des « pêcheurs » sud-américains. Une fois importée, par des réseaux liés au Polisario, semble-t-il, avec la complicité active de centaines d’agents de l’Etat, et d’officiers supérieurs de l’armée et de la gendarmerie, une partie de la drogue était écoulée sur le territoire algérien, et une autre acheminée vers l’Europe, via plusieurs étapes.
Par le Sahara, avec la collaboration du GSPC, de la Gendarmerie, et de nombreux autres collaborateurs, pour acheminer le kif vers la Lybie. De là, une partie de la marchandise était écoulée sur le marché local, et une autre prenait la destination de l’Europe via des bâteaux de la marine marchande, avec la complicité active de partenaires libyens, des  responsables sécuritaires.
 
L’autre partie de la marchandise, Kif traité et cocaïne, était acheminée vers les ports européens, espagnols, français et italiens, entre de nombreux autres. Une grosse partie passait par les ports de pêche algériens, de l’extrême-est, à l’extrême-ouest,  et était livrée par des « pêcheurs » algériens, à leurs collègues d’autres nationalités, en haute mer.
 
Et Zendjabil, dans ses déclarations au juge d’instruction, lui apprit que le grand patron de ce juteux négoce, était le Général Major Kamel Abderahmane. Il donna des détails sur les réseaux, dont les têtes étaient presque tous des officiers supérieurs de l’Armée, et particulièrement du DRS.


 
Une autre révélation qu’il fit, est qu’il y avait une collaboration très active avec le GSPC, notamment avec Abderazak le para, pour la région Est du pays, et Mokhtar Bel Mokhtar pour le Sahara, dans les mêmes circuits que ceux de l’importation des cigarettes de contrebande. Il révéla, par ailleurs, que la collaboration avec les « terroristes » avait été activée depuis la création du GIA.
 
Puis, ce fut la bombe! L’argument qu’utilisait Zendjabil pour avoir le droit de bénéficier des dispositions amnistiantes pour les repentis. Il déclara donc, qu’il était sous les ordres du Général-Major, et d’autres chefs de l’armée, non seulement pour être leur facade dans le trafic des stupéfiants, mais aussi pour transmettre des consignes, des armes et de l’argent à des GIA, puis au GSPC.
 
Voici, de façon lapidaire l’affaire Zendjabil, que j’ai traité, en 2006, dans plusieurs articles, parus, pour la plupart sur Algéria Watch.
En 2002, alors que je me trouvais encore en Algérie, j’avais réussi a faire passer un article sur Liberté, intitulé » Le grand Maghreb du Kif, où j’avais clairement déclaré que les services de sécurité étaient la cheville ouvrière du trafic du kif, en collaboration avec des « terroristes » islamistes. Cela valut, vraisemblablement, de gros ennuis au Directeur de la Rédaction de l’époque, qui ne tarda pas à quitter le journal, et des ennuis encore plus sérieux pour moi, qui se compliquèrent au fil des mois, au point où je n’eus  plus d’autre choix que de quitter le pays (Voici le lien de cet article: http://www.liberte-algerie.com/edit_archive.php?id=4526)
 
Voici le lien d’un autre, qui donne plus de détails, et qui a été publié, en 2006, par Algéria Watch : http://www.algeria-watch.org/fr/article/tribune/benchenouf_kif.htm
 
Il faut saluer au passage, le courage admirable de Kada Heziel, Directeur de l’Action Sociale de la wilaya d’Oran, qui avait éventé l’affaire, et qui avait écrit une lettre au président Bouteflika, pour dénoncer le Général Kamel Abderahmane, avec des détails troublants, sur l’implication du Général Major, et d’autres hauts responsables sécuritaires. Il fut broyé, révoqué, jeté en prison. Son passeport lui fut retiré, et il dut subir, dans le silence des médias, la foudre du DRS. Le Wali Frik Bachir, son responsable, dont le DRS avait cru que c’était lui ui avait initié les révélations, se retrouva aussi en prison, pour des affaires de trafic du foncier urbain. Une pratique habituelle des Walis, qui n’est utilisée contre eux que dans des situations de règlement de comptes.
 
Mais l’objet de cet article que je fais aujourd’hui, est de savoir ce qu’est devenu Ahmed Zendjabil. Où est-il ? Quelles ont été les suites qui ont été réservées à ses révélations ? Les preuves qu’il a apportées, sur l’implication de dizaines de grands commis de l’Etat, dont des officiers supérieurs, des chefs de sureté de wilaya, des magistrats, et tutti uanti du même genre, ont-elles été exploitées ?
 
A-t-il, comme l’affirment certaines rumeurs, été placé en « protection », comme son acolyte Abderazak le para ? Est-il en isolement ? Est-il toujous vivant ?
 
Pourquoi la presse « spécialisée » dans le règlement de comptes des clans rivaux, et qui a traité abondamment du sujet, de façon partielle, il faut le souligner, n’a-t-elle plus évoqué le sujet ? Est-ce parce que le Général -Major Kamel Abderahmane a été « évacué » ?
 
L’heure est venue de déterrer le dossier.
Je sais que des journalistes algériens, et des commis de l’Etat, intègres, mais bridés par le système, connaissent les détails de cette sombre affaire. Ils ont la possibilité de  me les faire parvenir sous le sceau de la confidentialité. Si malgré l’inconfort de leur situation, ils veulent contribuer à montrer ce régime sous son véritable jour.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 3 Mar - 22:04 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Algerie libre Index du Forum -> Algerie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com