Algerie libre Index du Forum

Algerie libre
Algerie Maroc Tunisie , Liberté et democratie

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 algeriens tunisiens marocains levez vous! 
La dictature est la forme la plus complète de la jalousie.
Des milliers de gardes communaux manifestent à Alger : « Nous voulons une hausse des salaires »

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Algerie libre Index du Forum -> Algerie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Jan 2011
Messages: 329

MessagePosté le: Lun 7 Mar - 16:48 (2011)    Sujet du message: Des milliers de gardes communaux manifestent à Alger : « Nous voulons une hausse des salaires » Répondre en citant

Des milliers de gardes communaux, des supplétifs de l’armée algérienne chargés de d’épauler la gendarmerie dans les villages algériens, ont forcé plusieurs cordons de police lundi à Alger et marché jusqu'à l'Assemblée nationale pour réclamer une hausse de salaire. La garde communale instituée au début des années 1990 dans le cadre de la lutte anti-terroriste compte quelque 100 000 éléments.


Les manifestants, plus de 10.000 selon les organisateurs, qui s'étaient réunis sans incident dès 09H00 GMT, place des Martyrs au centre d'Alger, ont réussi à atteindre le siège de l'Assemblée nationale à quelque 500 mètres de là.
Les gardes communaux ont été ensuite encerclés par des renforts de police dépêchés à la hâte sur les lieux.
Les manifestants, dont la majorité portaient leurs uniformes de combat, scandaient notamment Abdelaziz « Bouteflika (le président Algérien) est la solution ».
« Nous réclamons une hausse des salaires et des indemnités de service à l'instar de tous les autres corps de sécurité », a dit à l'AFP, Cherif Abdelkader, garde communal à Chlef, à 200 km à l'ouest d'Alger.
Les manifestants exigent que cette augmentation s'applique rétroactivement à partir de 1994, date de la création de ce corps, qui compte actuellement quelque 93.000 hommes, selon M. Abdelkader.
« Nous n'avons droit qu'à 21 jours de congé par an. Nous participons à des opérations de ratissage de maquis sans casques, ni gilets pare-balles », a dit un autre garde.
La décision de marcher vers l'Assemblée nationale a été prise après qu'une délégation d'une dizaine de gardes envoyée par les manifestants pour rencontrer le Premier ministre Ahmed Ouyahia soit revenue bredouille, selon des protestataires.
« On a proposé à la délégation une entrevue avec le ministre de l'Intérieur Dahou Oukld Kablia mais ses membres ont refusé », a précisé un garde.
Son vice-président Seddik Chihab, numéro deux du RND (Rassemblement national démocratique), le parti du Premier ministre Ahmed Ouyahia, s'est adressé aux manifestants et leur a demandé désigner des représentants qui doivent être reçus par le président de l'Assemblée, Abdelaziz Ziari. Une délégation de onze membres a été désignée par les protestataires.
Le ministre de l’Intérieur, Dahou Ould Kablia, avait indiqué mercredi 2 mars que des discussions ont été engagées avec les représentants de ce corps pour trouver une solution à leurs doléances. Le ministre avait précisé que les autorités envisagent la dissolution de la garde communale et l’affectation de ses éléments vers d’autres activités.
« La situation sécuritaire s’étant améliorée, la garde communale évidemment, il n’est plus nécessaire de mobiliser un aussi grand nombre de personnes dans ce contexte là. Il a été examiné la possibilité de leur redéploiement ou de leur insertion, selon le cas », avait-il affirmé à la radio nationale chaîne III.
En décembre 2010, le ministre avait également indiqué que plus des tiers de ce corps seront versés dans les rangs de l'armée.
«Sur les 100 000 gardes communaux existants, deux tiers, soit plus de 60 000 hommes, seront incorporés dans les rangs de l’armée nationale populaire qui les a utilisé dans toutes les opérations sécuritaires qu’elle avait menées à l’échelle nationale dans le cadre d’une réorganisation », avait-il précisé à l'époque.
Selon des manifestants, quelque 4.400 gardes communaux ont été tués depuis 1994 dans des violences impliquant des groupes islamistes armés en Algérie.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 7 Mar - 16:48 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Algerie libre Index du Forum -> Algerie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com