Algerie libre Index du Forum

Algerie libre
Algerie Maroc Tunisie , Liberté et democratie

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 algeriens tunisiens marocains levez vous! 
La dictature est la forme la plus complète de la jalousie.
ANC : Alliance nationale pour le changement… islamique ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Algerie libre Index du Forum -> Algerie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Jan 2011
Messages: 329

MessagePosté le: Ven 18 Mar - 20:57 (2011)    Sujet du message: ANC : Alliance nationale pour le changement… islamique ? Répondre en citant

Faible mobilisation lors de son premier meeting à la salle AtlasQuelques extraits du Coran en guise d’introduction, des références à l’islam et au Prophète (QSSL) dans les différentes interventions et des « Allah akbar » qui fusent de temps à autre dans la salle. Le meeting organisé ce vendredi 18 mars par la toute nouvelle Alliance nationale pour le changement (ANC) avait comme un parfum des rencontres populistes des leaders islamistes des années quatre‑ving  dix. Seule différence, et elle est de taille : la capacité de mobiliser les foules.


A 15 h passées, la mythique salle Atlas du quartier populaire de Bab El Oueds était toujours à moitié vide. Le meeting prévu initialement à 15 h commence avec une demi‑heure de retard.   Après avoir félicité les organisateurs du choix des extraits du Coran diffusés aux présents, Ahmed Benbitour, l’un des initiateurs de l’ANC et premier intervenant à la rencontre indique d’emblée : « notre objectif est le changement du système tout entier et non le changement des personnes qui le symbolisent  ».
 
Ahmed Benbitour explique en trois points les étapes qu’il faut suivre pour amorcer le changement en Algérie. D’abord, « il  faut créer les conditions capables de garantir les libertés, la levée effective de l’état d’urgence est essentielle dans ce sens », dit‑il. Le deuxième point évoqué par M. Benbitour est la nécessité d’encourager  « des jeunes compétences »  qui devraient, selon lui,  « occuper des postes clés dans le pouvoir ». Enfin, il insiste sur « la sauvegarde de nos ressources ».
 
Citant les expériences tunisienne et égyptienne, l’ex‑chef du gouvernement, souligne que l’Algérie pourrait en tirer quatre leçons : « la capacité des peuples à pousser les régimes sinon leurs symboles au départ, les pressions intérieures et extérieures exercées sur les tenants de ces régimes, le rôle qu’a joué Internet et particulièrement les réseaux sociaux dans les révoltes arabes et les armées qui prennent toujours le parti des populations ». « On a marre de cette démocratie de façade et de ces réformes esthétiques qui visent à satisfaire les occidentaux », lance‑t‑il.
 
Entre une intervention et une autre, une personne se lève  et tente vainement de galvaniser la « foule ». Elle scande, seule, « echaab yourid iskat ennidam » (le peuple réclame la chute du régime). Jusqu’à l’arrivée inattendue à 16 heures d’Ali Benhadj, l’ex‑numéro 2 du Front islamique du salut (FIS). L'assistance réagit. Seule vedette de ce rendez‑vous, il s’est fait chaleureusement applaudir. Certains présents insisteront même pour qu’il intervienne. En vain.
 
Outre Ahmed Benbitour, l’ex‑secrétaire général du RND, Tahar Benbaachiche,  l’actuel patron du Rassemblement patriotique républicain (RPR), Abdelkader Merbeh, le dissident du Mouvement de la société pour la paix (MSP) Menassra et le secrétaire général du mouvement El Islah Djamel Benabdesselam, qui ont pris la parole. Au cours de son intervention, Benabdeslam lance plusieurs messages au cours de son discours dont un a été adressé aux laïcs algériens. « On ne voit en vous que des frères, rassure‑t‑il, on vous invite à transcender ces différences politiques et idéologiques » pour concrétiser le changement, dit‑il. Dans un message adressé aux fidèles partisans d’une société islamique il insiste : « retournez sur le terrain… aucun  autre courant (idéologique) n’aurait pu  subir ce que vous avez enduré ».


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 18 Mar - 20:57 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Algerie libre Index du Forum -> Algerie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com