Algerie libre Index du Forum

Algerie libre
Algerie Maroc Tunisie , Liberté et democratie

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 algeriens tunisiens marocains levez vous! 
La dictature est la forme la plus complète de la jalousie.
Pourquoi le FFS a regardé «le train» passer ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Algerie libre Index du Forum -> Algerie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Jan 2011
Messages: 329

MessagePosté le: Mer 23 Fév - 06:40 (2011)    Sujet du message: Pourquoi le FFS a regardé «le train» passer ? Répondre en citant

Par Kamel Daoud, vice président de la LADDH
Vous ne vous êtes pas posé la question ? Et pourtant. Il a assisté à la première rencontre en faisant confiance à ceux qui y ont représenté la LADDH, le Snapap et les familles de disparus. Ils ont écouté aussi ceux qui ont poussé à la surenchère, ils ont vu arriver le RCD par différents canaux (y compris avec celle qui a essayé de pirater Amnesty), ils ont vu arriver des anciens ministres en mal d’une nouvelle virginité politique, et aussi des journalistes (dont on connaît l'autonomie) sans compter les taupes probables du DRS, et ils ont vite compris, parce que c’était cousu de fil blanc et, comme d’habitude, ils se sont méfié, la ficelle était trop grosse.  
Quelques heures plus tard, ils ont poliment quitté la table de la CNCD. Les militants habitués à être à l’écoute des revendications de la population auraient du comprendre qu‘il y avait anguille sous roche. En plus organiser une marche dans la capitale, en plein état d’urgence, annoncée 3 semaines à l’avance, sans préparation, sans concertation sérieuse avec leur base, sans slogans préalablement définis, alors qu’on garde encore en mémoire la sauvage répression du printemps noir à l’entrée d’Alger. Et puis l'assassinat de Mohamed Boudiaf, 200 000 morts, les massacres, les exécutions sommaires, la torture, le couvre feu, comment peut-on oublier ? Nous ne sommes ni le premier novembre 1954, ni en octobre 1988.  
Les militants de la démocratie, toutes générations confondues, sont maintenant endurcis : ils ont l’expérience et ils n’ont pas perdu leur lucidité. Ils savent combien il est difficile d’organiser une marche publique combien peut coûter cher une confrontation frontale avec le régime en victimes et aussi en acquis politiques. On n’a pas le droit de lancer une marche publique “la fleur au fusil” puis constater son échec. Maintenant il va falloir remonter la pente. 
La suite des évènements a donné raison au FFS car nous ne sommes ni en Tunisie ni au Caire ni à Bahrein ni même en Libye. La rue a ses règles et aussi ses risques. En matière de lutte pour les droits de l’homme et la démocratie peut-être sommes nous plus près de nos frères de combat marocains que de nos frères arabes de l’Est.
Et nous avons compris quand, au lendemain du flop de la seconde marche  (plutôt le sit-in des flics), le FFS a annoncé qu’il soutient les revendications des étudiants. Un vrai combat politique vient de commencer.
 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 23 Fév - 06:40 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Algerie libre Index du Forum -> Algerie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com